Conducteur de Dameuse

Le Conducteur d'Engin de Damage

Dameuses

 

Intégré au service des pistes, ce professionnel conduit une machine équipée de chenillettes et d'accessoires (lame avant, fraise arrière, turbine, treuil...). Celle-ci est utilisée pour l'entretien des pistes et la préparation des arrivées et des départs de remontée. Il travaille la nuit en dehors des horaires d'ouverture du domaine skiable avec des roulements par équipe (...).

Il est au cœur du travail d’aménagement des pistes, le conducteur d’engin de damage est l’architecte du tracé qui définit la piste. Il est en charge du maintien du manteau neigeux, c’est grâce à son travail nocturne que les skieurs peuvent évoluer sur les pistes en toute sécurité dès l’ouverture du domaine. Zoom sur ces conducteurs passionnés qui détiennent les clés de l’entretien des pistes enneigées.

Son quotidien est plutôt atypique et pour cause, le conducteur d’engins de damage est un oiseau de nuit. Travaillant dans l’ombre alors que les vacanciers ont rangé les skis pour la nuit, il est en effet le seul employé de la station dont la journée de travail débute au coucher du soleil. Pour la plupart des conducteurs, le service se déroule d’environ 17 h à 1 h du matin voir plus, un horaire qui varie selon le travail à accomplir mais également en fonction des conditions météorologiques.

Le travail de damage répond à une démarche globale qui relie différents acteurs de la station. Sous la direction du responsable damage, les conducteurs obéissent à un plan de damage élaboré sur la base des mouvements de neige observés durant la journée par le chef des pistes et les pisteurs, en raison des conditions météorologiques ou de la fréquentation de certains secteurs.

 

La passion des engins

Pour beaucoup de ces dameurs, c’est une véritable passion qui se vit au quotidien. Avec de nombreux types de machines, les conducteurs ont le choix, et suivant leur expérience, peuvent prendre les commandes de dameuses standard, treuil, ou encore de machines spécialisées pour les snowparks ou pipes.

Bon nombre d’entre eux définissent leur métier comme un métier de passion qui demande motivation et persévérance. Ils aiment leur métier et ce pour de nombreuses raisons : pour certains c’est la solitude, le calme de la nuit, pour d’autres c’est la diversité, la mécanique ou encore la satisfaction du résultat.

 

Un travail soigneux

Un conducteur de dameuses doit développer certaines compétences.

Pour tous, la prudence est de mise. Globalement les risques sont plutôt techniques, les casses mécaniques peuvent en effet paralyser une machine et freiner le travail. Les risques humains sont quant à eux moins importants.

 

Une formation encore mal définie

Pour la plupart de ces dameurs, le métier s’apprend de manière pratique, sans formation particulière.

La formation s’étend sur toute la saison et débouche sur un examen dans lequel la pratique tient une grande place.

Témoignage et images du métier

 

 

Envie d'exercer ce job ? Consultez la fiche Onisep

Renseignez-vous auprès des stations

 

Copyright SCVA 2021

Date de dernière mise à jour : 18/01/2021